Rédigé par Raphaël le jeudi 27 juillet 2017  |  Catégorie

Jeudi 27 juillet 2017

 
Le nouveau chapitre 1 de Terre de sang continue. On y (re)fait la connaissance d’Arnaud Roy, au volant du camion.

Mots clés : aucun Aucun commentaire

Rédigé par Raphaël le mardi 25 juillet 2017  |  Catégorie

Mercredi 26 juillet 2017

 
La réécriture de Terre de sang commence ! Avec le début du 1er chapitre, qui donne quelques indications sur mon univers nouvellement développé.

Mots clés : aucun Aucun commentaire

Rédigé par Raphaël le lundi 24 juillet 2017  |  Catégorie

Mardi 25 juillet 2017

 
Et voilà ! Les gerkis sont prêts !
Je vais pouvoir recommencer Terre de sang.

Mots clés : aucun Aucun commentaire

Rédigé par Raphaël le lundi 24 juillet 2017  |  Catégorie

Lundi 24 juillet 2017

 
Ce travail que je n’avais pas fait (voir article précédent), je commence à en voir le bout. Il est très intéressant. L’histoire va sûrement se développer d’une toute autre façon.

Mots clés : aucun Aucun commentaire

Rédigé par Raphaël le mardi 18 juillet 2017  |  Catégorie

Mardi 18 juillet 2017

 
Énorme coup de balais pour Terre de sang : il ne reste plus que le prologue ! Et encore, il a subi quelques retouches.
Non, je ne renie pas mon propre travail. Mais alors, que s’est-il passé ?
Vous ne le savez pas encore, j’écris sans aucun plan. Chaque scène que j’écris a tout simplement pour conséquence la scène suivante, et l’enchaînement forme une intrigue. Même ce soir, je reste persuadé que cette méthode est celle qui me convient le mieux. Mais j’ai tout de même appris une précieuse leçon : à défaut de planifier son intrigue, on doit TOUJOURS TRAVAILLER SON UNIVERS. Quand il s’agit de fantastique, l’univers est réaliste. Il n’est pas à imaginer, mais à reproduire aussi fidèlement que possible. En science-fiction et en fantasy, c’est différent : l’univers, on l’imagine.
C’était bien joli d’imaginer une race extra-terrestre (les Gerkis). Mais un peuple, c’est pas mal d’éléments. Et j’ai imaginé ces éléments au fil de l’intrigue. Résultat : de plus en plus de difficultés à maintenir la cohérence générale de cette intrigue.
Avant d’écrire une suite à ce prologue, je vais m’inspirer de ce que j’avais écrit pour travailler sur mes Gerkis.

Mots clés : aucun Aucun commentaire

page 1 sur 2 suivante